Zazen, posture du corps, respiration et attitude de l’esprit

Pour pratiquer Zazen, on s’assoit sur un coussin rond (un zafu), les jambes croisées en lotus, en demi-lotus ou en quart de lotus). Bassin basculé en avant de sorte que les genoux appuient sur le sol et colonne vertébrale redressée, on pousse le ciel avec le sommet du crâne. Le menton est rentré, la tête droite, les épaules relâchées.

La main gauche est posée sur la main droite, les paumes vers le haut. Les pouces se touchent aux extrémités et sont dans le prolongement l’un de l’autre. Les deux mains sont posées sur les cuisses en contact avec l’abdomen.

La posture de Zazen, par une prise de conscience du corps, apporte stabilité et vitalité.
Maitre Taisen Deshimaru

Pendant Zazen, la respiration joue un rôle primordial. Elle est calme, imperceptible et établit un rythme lent, puissant et naturel. L’expiration est longue et profonde. L’inspiration se fait naturellement de façon plus courte que l’expiration.
Cette expiration, point central de la respiration pendant Zazen, exerce une poussée vers le bas de toute la masse abdominale, provoquant ainsi un massage interne qui développe une grande énergie.

Les images, les pensées, les idées, l’activité mentale ne doivent pas être entretenues ou être sources d’attachement. Il convient de les laisser passer et s’évanouir naturellement. En cas de difficulté, revenir simplement à la concentration sur la posture (au corps) et à la concentration sur la respiration (et en particulier sur l’expiration).

Ainsi, sans entretenir de pensées personnelles, en maintenant la posture juste et en pratiquant une respiration profonde et paisible, corps et esprit ne font plus qu’un apportant une profonde paix.

En déposant et lâchant les opinions, les certitudes, les conflits intérieurs, chacun peut faire l’expérience d’une véritable libération dans la réalité de l’instant présent.

(d’après le livre « ZEN », aux éditions Albin Michel)

Top