LA PRATIQUE DU ZEN - ZAZEN

Actuellement, la méditation sous toutes ses formes est régulièrement mise sur le devant de la scène par les médias (reportages, articles de presse, livres, applications….).

Dans ce contexte, se repérer peut paraitre particulièrement compliqué.

Revenir là où ces pratiques prennent leur source prend ainsi tout son sens. Cette source, c’est zazen, la méditation assise transmise de générations en générations depuis l’expérience originelle du Bouddha, il y a près de 2600 ans.

Nous transmettons cette pratique et ses enseignements dans la tradition du bouddhisme zen sôtô et dans l’esprit des maîtres qui se sont succédés depuis Bouddha, dans la lignée des Maîtres Kodo Sawaki, Taisen Deshimaru et Yuno Rech.

Le Dojo

Le Dojo Zen de Nancy est géré par l’association Groupe Zen de Nancy, créée en 1996.

C’est un lieu où l’on pratique essentiellement le zazen, c’est-à-dire la méditation assise. Il est ouvert à toute personne désireuse d’observer et de comprendre ce qui peut s’opposer à la paix de l’esprit, d’approfondir la manière de pratiquer le silence intérieur et de découvrir les fondements du zen – esprit de non-profit, compassion, relation de soi-même et de l’univers -.

ZAZEN, LA POSTURE

L’essence du zen est la pratique de shikantaza où l’on se concentre sur le fait d’être seulement assis, avec un esprit mushotoku, c’est-à-dire sans but ni profit. Zazen est une méditation sans objet et repose sur 3 aspects fondamentaux : l’assise juste, la respiration juste et l’attitude de l’esprit juste.

La posture juste

Celle-ci est amplement détaillée dans le document réalisé par Claude Canizzo ici.

La respiration juste

La respiration joue un rôle essentiel dans zazen. Elle est calme, imperceptible et suit un rythme lent, puissant et naturel. Tandis que l’expiration est longue et profonde et pousse la masse abdominale vers le bas en créant une concentration d’énergie dans le Hara, l’inspiration est plus courte et vient naturellement. Cette respiration abdominale balaie les complications du mental, l’esprit devenant clair comme un ciel sans nuages.

L’attitude mentale juste

De même que la respiration juste ne peut surgir que d’une posture correcte, l’attitude de l’esprit découle naturellement d’une profonde concentration sur la posture et la respiration. En zazen, les pensées, les images, les formations mentales passent comme les nuages passent dans le ciel et s’évanouissent naturellement.

Par la pratique régulière, on comprend que ce flux constant de pensées est dénué de toute substance réelle et qu’elles apparaissent et disparaissent naturellement ; on peut alors découvrir l’existence d’une conscience intuitive, originelle et universelle, radicalement différente de la conscience habituelle du Moi. Si l’on maintient la posture juste et qu’on laisse s’installer une respiration profonde et paisible, alors notre esprit lui-même devient paisible. Cet état n’est pas celui d’une conscience particulière mais le simple retour à la condition normale de l’esprit.

Par la pratique de zazen, il nous est possible de résider pleinement dans l’instant présent, ici et maintenant, et de retrouver l’équilibre fondamental de notre existence, corps et esprit réunis. La compréhension de notre vie s’approfondit peu à peu et se reflète ensuite dans les actions de notre vie quotidienne et dans la relation harmonieuse avec tous les êtres et notre environnement.